Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Atlantiste’ Category

Spokes by Calexico

Started talking
To a couple of weathered strangers
Sitting down on motorcycles
We passed on the highway

Stepped into
The service station
Took a piss, got water
Bought fuel to ride

Blood is flowing
And mountains are blurring
There is something stirring
Way down inside

Barely know
My homebase home
Seems I’m rarely there
For any share of time

The neighborhood’s the same
They all remember my name
Holding no reservations
The newness is wearing in

Checked my eyes to see if they had spokes
See if they are moving
See if they had spokes
See if there is somewhere else to ride

Barely know
My airbase home
Seems I’m rarely there
For any share of time
Before I ride

Publicités

Read Full Post »

(part 1)

Remarks of President Barack Obama

Hradčany Square
Prague, Czech Republic
April 5, 2009

Thank you for this wonderful welcome. Thank you to the people of Prague. And thank you to the people of the Czech Republic. Today, I am proud to stand here with you in the middle of this great city, in the center of Europe. And – to paraphrase one my predecessors – I am also proud to be the man who brought Michelle Obama to Prague.

I have learned over many years to appreciate the good company and good humor of the Czech people in my hometown of Chicago. Behind me is a statue of a hero of the Czech people – Tomas Masaryk. In 1918, after America had pledged its support for Czech independence, Masaryk spoke to a crowd in Chicago that was estimated to be over 100,000. I don’t think I can match Masaryk’s record, but I’m honored to follow his footsteps from Chicago to Prague.

For over a thousand years, Prague has set itself apart from any other city in any other place. You have known war and peace. You have seen empires rise and fall. You have led revolutions in the arts and science, in politics and poetry. Through it all, the people of Prague have insisted on pursuing their own path, and defining their own destiny. And this city – this Golden City which is both ancient and youthful – stands as a living monument to your unconquerable spirit.

When I was born, the world was divided, and our nations were faced with very different circumstances. Few people would have predicted that someone like me would one day become an American President. Few people would have predicted that an American President would one day be permitted to speak to an audience like this in Prague. And few would have imagined that the Czech Republic would become a free nation, a member of NATO, and a leader of a united Europe. Those ideas would have been dismissed as dreams.

We are here today because enough people ignored the voices who told them that the world could not change.

We are here today because of the courage of those who stood up – and took risks – to say that freedom is a right for all people, no matter what side of a wall they live on, and no matter what they look like.

We are here today because of the Prague Spring – because the simple and principled pursuit of liberty and opportunity shamed those who relied on the power of tanks and arms to put down the will of the people.

We are here today because twenty years ago, the people of this city took to the streets to claim the promise of a new day, and the fundamental human rights that had been denied to them for far too long. Sametová revoluce – the Velvet Revolution taught us many things. It showed us that peaceful protest could shake the foundation of an empire, and expose the emptiness of an ideology. It showed us that small countries can play a pivotal role in world events, and that young people can lead the way in overcoming old conflicts. And it proved that moral leadership is more powerful than any weapon.

That is why I am speaking to you in the center of a Europe that is peaceful, united and free – because ordinary people believed that divisions could be bridged; that walls could come down; and that peace could prevail.

We are here today because Americans and Czechs believed against all odds that today could be possible.

La suite

obama-prag

Read Full Post »

otan-nato-strasbourg-kehl

Le 60e anniversaire de l’OTAN sera célébré les 3 et 4 avril en France et en Allemagne – à Strasbourg/Kehl et à Baden-Baden.

Petits rappels sur cette structure :

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (Otan) est une organisation militaire d’assistance mutuelle en cas d’agression.

Le pacte militaire du Traité est né d’un accord établi le 4 avril 1949 à Washington entre les signataires du traité de Bruxelles, accord de défense commune qui comprenait alors 5 pays européens (la Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas, et le Royaume-Uni), les Etats-Unis et le Canada, ainsi que 5 autres pays d’Europe occidentale invités à participer (le Danemark, l’Italie, l’Islande, la Norvège et le Portugal). A l’origine, dans un contexte de guerre froide, il avait pour vocation initiale d’assurer la défense et la sécurité de l’Europe face à l’Union soviétique après la Seconde Guerre mondiale.

L’article 5 sur la solidarité entre ses membres en cas d’agression en est le point primordial. Il permet aux Américains d’entrer dans une alliance permanente avec le continent européen. Aujourd’hui, ont rejoint l’Alliance : l’Allemagne, la Bulgarie, l’Espagne, l’Estonie, la Grèce, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République Tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, la Turquie. Actuellement, le Traité réunit 26 pays occidentaux.

Situé successivement à Londres puis à Paris, le siège de l’Otan se trouve depuis 1966 à Bruxelles. Depuis 2004, Jaap de Hoop Scheffer (Pays-bas) est secrétaire général de l’Otan.

La structure des commandements politique et militaire

Le commandement politique : le conseil de l’Atlantique nord

Créé explicitement par le traité de l’Atlantique nord (article 9) d’où il tire son autorité politique et ses pouvoirs de décision. Il est le principal organe de décision.

Il se réunit plusieurs fois par an au niveau des ministres de la Défense, et des Affaires étrangères.

Il se réunit périodiquement au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement (sommet de Washington de 1999, sommet de Prague de 2002, sommet d’Istanbul de 2004)

Il se réunit toutes les semaines au niveau des représentants permanents (ambassadeurs) à Bruxelles. Ces réunions hebdomadaires à Bruxelles sont présidées par le secrétaire général de l’Otan. Les décisions sont prises à l’unanimité. Sur instruction de leur pays, les représentants permanents interviennent et informent en retour les autorités nationales des positions des autres gouvernements.

Le conseil a la capacité, aux termes du traité, de créer des organismes qui lui sont subordonnés : actuellement il y a près de quarante comités qui rassemblent les représentants des pays membres. Le commandement politique est structuré en comités couvrant chacun un secteur spécifique :

– comité des plans de défense ;
– groupe des plans nucléaires ;
– comité militaire ;
– assemblée parlementaire de l’Otan.

La structure militaire

Le comité militaire est composé de représentants permanents des chefs d’états-majors des armées est chargé de faire des recommandations aux autorités politiques de l’Otan dans le domaine opérationnel.

Placé sous l’autorité générale du conseil de l’Atlantique nord (commandement politique) il établit également des directives pour les grands commandements de l’Otan.

Le comité militaire est secondé par l’Etat-major international, chargé de dresser des plans, d’effectuer des évaluations et de recommander une doctrine au sujet des questions militaires soumises au comité militaire pour examen. Il est composé de personnels militaires détachés par les pays membres.

Les grands commandements de la structure militaire intégrée : pour organiser la dimension militaire de l’Alliance, l’Otan possède une structure intégrée composée de deux commandements :

– ACO, le commandement des opérations dont le grand quartier général appelé « Shape » est basé en Belgique, à Mons ;
– ACT, le commandement qui gère tous les aspects de la transformation des forces de l’OTAN (identification des besoins, notamment en termes de capacité et soutien des actions) basé aux Etats-Unis, à Norfolk.

C’est sous la responsabilité d’ACO que les troupes de chaque pays mises à la disposition de l’Otan mènent les différentes opérations.

La France et l’Otan

Membre fondateur de l’Otan, la France se retire du commandement militaire intégré en 1966. Cette décision du général de Gaulle répondait à une volonté d’indépendance militaire vis-à-vis des Etats-Unis. Dans un contexte de guerre froide, le général de Gaulle ne voulait pas de troupes étrangères stationnées en France qui ne soient pas sous commandement français. Cependant, la République française est toujours restée membre de l’Alliance atlantique et depuis 1996 elle dispose d’un représentant au comité militaire.

La France est aujourd’hui le quatrième contributeur financier de l’Alliance avec des troupes qui comptent pour 7 % des effectifs engagés dans les opérations. Ce sont près de 4 650 soldats qui agissent sous la bannière de l’Otan. Cependant la France, n’ayant pas de grand commandement, ne peut pas peser sur les décisions stratégiques de l’Alliance.

Le président de la République a lancé, dès le début de son mandat, un double mouvement de relance de l’Europe de la défense et de rénovation des relations de la France avec l’Otan. Ces deux volets sont liés dès l’origine. Le 11 mars, le président de la République a réaffirmé sa volonté de poursuivre cette double démarche.

L’objectif est de renforcer l’Europe de la défense et renforcer l’Otan. Avec une Europe plus forte, l’Alliance, où les Européens prendront toutes leurs responsabilités, sera elle aussi plus forte et plus crédible.

Le Premier ministre a engagé, le 17 mars dernier, à l’Assemblée nationale, la responsabilité du Gouvernement sur une déclaration de politique étrangère au cours de laquelle il a défendu le retour de la France dans la structure militaire intégrée de l’Otan. Les Parlementaires ont accordé leur confiance au Gouvernement par un vote majoritaire de 329 voix.

Shqiperia Nato Otan

Au cours du sommet, la Croatie et l’Albanie deviendront officiellement membres de l’Otan et verra le retour complet de la France dans la structure militaire intégrée de l’Alliance.

+ d’infos sur le site de l’Otan

conférence de presse à l’issue du sommet (4 avril) :

Read Full Post »

andy-warhol

Les Galeries nationales du Grand Palais accueillent à partir du 18 mars « Le Grand Monde d’Andy Warhol ».

Quelques précisions sur cette exposition…

En 1962, Andy Warhol peint les portraits de Marilyn Monroe, de sa rivale Liz Taylor, réinterprète La Joconde et Elvis Presley. À partir de 1967 et jusqu’à sa mort en 1987, il réalise, sur commande et selon un procédé qui se systématise, les portraits de dizaines de personnalités diverses, célèbres ou inconnues, remettant ainsi à l’honneur un genre négligé le Portrait, en y appliquant de nouveaux codes. Dans ce miroir, tout ce grand et petit monde se regarde, fasciné.

Aux côtés de stars du cinéma et de la musique, on trouve des portraits d’artistes, de collectionneurs et de marchands, d’hommes politiques, de couturiers, de personnalités de la Jet-set. Connus ou moins connus, tous y gagnent un peu de cette aura que procure le génie de Warhol. Avec cette série, Warhol dresse le tableau d’une société tout entière, et met en place une nouvelle forme de production artistique, sérielle, presque industrielle.

Warhol réalise ses portraits à la « Factory », son atelier à New York. Au début des années soixante-dix, il met au point un processus systématique : maquillage et prise de vue de ses modèles au Polaroïd Big Shot, sélection des clichés, peinture et transposition sérigraphique.
Deux cent cinquante œuvres – parmi le millier de portraits peints depuis le début des années soixante – sont présentées aux côtés de grands thèmes qui permettent d’ouvrir l’exposition sur une vision rétrospective. Avec l’ambition de restituer l’effet du principe de répétition que Warhol avait à l’esprit en réalisant son œuvre, la RMN présente pour la première fois cet ensemble considérable de tableaux qui constitue une archive sans précédent dans l’histoire de la peinture et de la photographie.

« All my portraits have to be the same size, so they’ll all fit together and make one big painting called Portraits of society. That’s a good idea, isn’t it ? Maybe the Metropolitan Museum would want it someday. »

« Tous mes portraits doivent avoir le même format pour qu’ils tiennent tous ensemble et finissent par former un seul grand tableau intitulé Portrait de la société. Bonne idée, non ? Peut-être que le Metropolitan Museum voudra l’acquérir un jour ».

Cette exposition est organisée par la RMN et bénéficie d’un prêt exceptionnel du Andy Warhol Museum, Pittsburgh & du mécénat de LVMH.

L’affiche de l’expo :

le-grand-monde-andy-warhol

Et un peu de Vanity…

vanity

Read Full Post »

Sur le blog allemand Nichtgedreht, Lukas Helmbrecht et ses amis publient les animations qu’ils ont réalisées avec des Legos.

Dans le film Yes We Can, on peut voir un résumé de toutes les tâches qui attendent Barack Obama dès le 20 janvier. Il pourrait le télécharger sur son iPhone, ça lui ferait un excellent aide-mémoire :

Read Full Post »