Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Com’ Category

Le Danemark préside depuis le 1er janvier le Conseil de l’Europe, et ce pour 6 mois.

Le programme et les priorités sont à lire ici :

http://eu2012.dk/fr/EU-and-the-Presidency/About-the-Presidency/Program-og-prioriteter

Le logo, particulièrement réussi, veut donner une vision dynamique de cette présidence au début de l’année 2012. La transition est illustrée par la double symbolique entre le 1 et le 2, qui montre à la fois que le Danemark assume maintenant la présidence et que celle-ci va durer six mois. Le logo exprime aussi la dynamique qui sous-tend la coopération européenne, qui évolue et se renouvelle en continu.

Plusieurs politiques importantes de l’UE se négocieront au cours de la présidence danoise, et le Danemark s’attachera à faire en sorte qu’elles perdurent jusqu’en 2020, pour le bénéfice de tous les citoyens de l’UE. Le logo exprime aussi, de cette façon, la mobilité de l’Europe à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières, ainsi que la nécessité d’œuvrer pour le renouvellement et le dé-veloppement de la coopération européenne en vue de répondre aux enjeux de demain. Enfin, le logo adresse aussi un message d’ouverture et de coopération, composantes indispensables à la réussite de toute présidence.

Le rouge et le blanc, couleurs nationales danoises, sont priviliégiées et rappellent en même temps l’un des atouts du Danemark, en Europe et dans le monde, à savoir sa grande tradition du design.

C’est l’agence de communication danoise Kunde & Co qui a remporté le concours pour la conception du logo et de l’identité visuelle de la présidence danoise de l’UE en 2012, un concours lancé en 2009 par le ministère des Affaires étrangères en collaboration avec le Centre danois du design (DDC).

Le site web de la présidence danoise :

L’Atelier Europe se rendra en voyage d’études à Copenhague mi-avril.

Publicités

Read Full Post »

Alors que la Pologne s’apprête à prendre la Présidence du Conseil de l’UE le 1er juillet,  un petit mémo des priorités de ces 6 mois à venir, mais en préambule, le logo : la forme visuelle du logo, pleine d’énergie positive et de dynamisme, fait penser à l’avenir. Le logo évoque l’idée de la communauté, de l’intégration, de l’action commune et de la solidarité. Les flèches symbolisent le développement, la croissance, l’innovation et la solidarité, et leurs couleurs représentent les drapeaux des États membres de l’UE.

Le logo de cette présidence montre que la Pologne est un État moderne et à l’esprit neuf, capable d’initier des changements positifs dans toute l’Europe. « Nous pensons que nous avons réussi à montrer que ‘Solidarność’ était à la base d’un autre succès, que la Pologne était réputée pour viser l’avenir, qu’elle était pleine d’énergie, que nous savions gagner et que nous ne craignions pas de nouveaux défis », a souligné le Premier ministre, Donald Tusk, lors d’une présentation du logo.

Le logo a été conçu par Jerzy Janiszewski, scénographe et graphiste, diplômé de l’École supérieure nationale d’Arts plastiques de Gdańsk qui a travaillé, entre autres, à Paris, Londres et Barcelone, et lauréat de nombreux prix prestigieux. C’est lui qui, il y a presque 31 ans, à l’occasion des grèves du mois d’août 1980, avait conçu le logo de « Solidarność », reconnu aujourd’hui partout dans le monde. Ce logo était devenu le symbole historique de la quête par la Pologne de sa liberté et des changements démocratiques dans la région.

Le gouvernement polonais a décidé de manière délibérée que le logo de la présidence devait faire référence à la grande tradition historique de « Solidarność », dotée d’une valeur symbolique appropriée à un événement de cette importance, la première présidence polonaise du Conseil de l’Union européenne.

Concernant le programme de la Présidence « PL » (source officielle pl2011.eu) :

Dans le cadre de sa présidence, la Pologne visera à remettre l’Union européenne sur les rails du développement économique et politique en se concentrant sur les trois priorités suivantes: l’intégration européenne en tant que source de croissance, une Europe sûre et une Europe qui tire profit de l’ouverture.

L’intégration européenne en tant que source de croissance

La présidence polonaise prendra des mesures pour stimuler la croissance économique en développant le marché intérieur (y compris le marché électronique) et en utilisant le budget européen de manière à augmenter la compétitivité de l’Europe.

L’Union européenne a tiré les conclusions de la crise : de nouveaux principes de gouvernance économique ont été instaurés et de nouveaux outils mis en place, comme le Mécanisme européen de Stabilité qui vise à prévenir d’éventuels retours de crise. Le gouvernement polonais croit néanmoins qu’il faut passer à l’étape suivante et élaborer un nouveau modèle de croissance grâce auquel l’UE pourrait s’assurer pour les prochaines décennies un développement économique suffisant pour garantir le bien-être de ses habitants. Si l’Europe veut être compétitive à l’échelle mondiale, elle ne peut pas se contenter de réformer les finances publiques et de limiter le déficit budgétaire, elle doit impérativement engager également d’autres actions.

Le gouvernement polonais est d’avis qu’un des outils pouvant assurer une croissance économique durable à l’échelle de toute l’Europe devrait être le nouveau budget pluriannuel de l’Union (pour après 2013). C’est justement au cours de la présidence polonaise que commenceront les discussions formelles sur le Cadre financier pluriannuel. Pour la présidence polonaise, le nouveau budget de l’Union doit être un instrument d’investissement contribuant à la réalisation de la stratégie « Europe 2020 ». La présidence polonaise souhaite que ce nouveau budget confirme qu’une plus grande coopération au sein de l’UE est la bonne réponse à apporter à la crise économique et que la politique de cohésion demeure une politique fondamentale de l’Union, dont profitent et profiteront tous les États membres. Il sera également essentiel de réformer la Politique agricole commune afin de moderniser l’agriculture européenne et de lui assurer une plus forte compétitivité.

La présidence polonaise aura aussi pour but d’achever la construction du marché intérieur unique, afin de mettre pleinement à profit son potentiel.
Un accent particulier sera mis sur le développement des services électroniques, ce qui signifie la prise de mesures visant à supprimer les barrières empêchant les opérations transfrontalières en ligne ainsi que la poursuite des travaux sur la réduction des coûts de roaming. C’est pourquoi, dans le cadre de la présidence polonaise, nous travaillerons à la création d’un 28ème régime légal qui simplifierait la conclusion des contrats de vente dans le marché intérieur, y compris la facilitation des transactions en ligne pour les 500 millions de citoyens européens. Ce nouveau régime légal fonctionnerait à côté des 27 régimes déjà en vigueur.

Dans le cadre de la réforme du marché intérieur, la présidence polonaise souhaite travailler à l’amélioration de la situation des petites et moyennes entreprises, et notamment sur la question de leur accès au capital. Les PME, qui représentent environ 60% du PNB et 70% des emplois, sont cruciales pour la croissance économique européenne. C’est pourquoi la présidence polonaise soutiendra les initatives de la Commission européenne relatives à la facilitation de l’accès aux marchés de capitaux et aux fonds de capital-risque, ainsi qu’au soutien des PME sur les marchés tiers. La Présidence s’efforcera également de faire aboutir les travaux sur la création d’un système de brevets, bon marché et accessible à toutes les entreprises européennes. L’absence d’un brevet européen est particulièrement coûteuse pour nos économies et il convient d’y mettre un terme.

La Pologne soutiendra le paquet de modifications des directives européennes sur le marché (dénommé « Acte pour le marché unique ») préparé par la Commission européenne. Notre pays organisera également un événement important servant d’appui au développement du marché intérieur, le Forum du Marché unique.

Une Europe sûre – alimentation, énergie, défense

« Une Europe sûre » implique de renforcer la sécurité dans un certain nombre de domaines. L’Europe doit d’abord renforcer sa sécurité macro-économique. Le renforcement de la gouvernance économique au sein de l’UE sera une tâche fondamentale de la présidence polonaise dans le secteur de l’économie et des finances. La présidence soutiendra les actions et les propositions visant à améliorer la régulation et le contrôle des marchés financiers ainsi que les mécanismes de gestion de crise (c’est-à-dire assurer les marchés financiers contre les effets négatifs des crises et affermir leur stabilité).

Un pas supplémentaire vers « une Europe plus sûre » consiste, selon le gouvernement polonais, à jeter les bases d’une politique énergétique extérieure de l’Union européenne. La Pologne considère qu’il est nécessaire de trouver des solutions pour renforcer cette politique. Le gouvernement polonais est convaincu que la position de l’Union face aux principaux producteurs, consommateurs et pays de transit des matières premières énergétiques peut être significativement renforcée en adoptant des mesures permettant un fonctionnement plus efficace de l’UE dans le milieu énergétique international ; cela se traduirait par des économies notables et de meilleures conditions pour le développement économique.

Le gouvernement estime également que le renforcement de la sécurité de l’Europe passe par une Politique agricole commune (PAC) réformée, utilisant efficacement les fonds communautaires. La consolidation de la PAC devrait maintenir son orientation vers le marché, prendre en compte les biens publics, y compris la sécurité alimentaire et le développement plurifonctionnel de l’agriculture et du monde rural. La question des paiements directs et celle du soutien au développement rural seront des éléments-clés de la PAC réformée.« Une Europe sûre » implique également des frontières sûres. Durant notre présidence, nous chercherons à achever les travaux sur une modification du règlement de Frontex (l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des États membres de l’Union européenne). Il faut que Frontex soutienne de manière plus effective les États membres en situation de crise, par exemple celle à laquelle nous faisons face maintenant en raison des développements politiques en Afrique du Nord et au Proche-Orient.

La présidence polonaise du Conseil de l’UE se concentrera également sur le renforcement des capacités militaires et civiles de l’UE. Nous soutiendrons les mesures visant à maintenir un dialogue direct de l’Union européenne avec l’OTAN.

Une Europe qui tire profit de l’ouverture

La Pologne soutiendra une Politique étrangère et de sécurité commune servant à renforcer la position de l’UE dans l’arène internationale.
Notre pays prendra des mesures visant à élargir l’espace des valeurs et des régulations européennes, entre autres, en continuant d’élargir l’UE et en développant la coopération avec les pays voisins. La construction d’un espace de libre-échange avec les États du Partenariat oriental contribuera à l’élargissement de l’espace où les règles et les principes européens sont en vigueur. De plus, la poursuite du processus d’élargissement de l’UE permettra au marché intérieur de gagner des millions de nouveaux consommateurs.

À la lumière des récents événements en Tunisie, en Égypte, en Libye, ainsi que dans d’autres pays du voisinage méridional de l’Europe, la présidence polonaise s’impliquera en faveur d’une coopération fondée sur un partenariat et concentrée sur le soutien des évolutions démocratiques, la mise en place de structures étatiques modernes (basées sur des réformes constitutionnelles), le renforcement du secteur judiciaire et la lutte contrela corruption. Pource qui est de la construction d’une société civile, le soutien de l’UE sera essentiel, à travers la défense des libertés fondamentales et le renforcement des mécanismes de protection des minorités, dont les minorités chrétiennes. Tout aussi important sera le soutien apporté pour stimuler la croissance et le développement économique ainsi qu’à la création d’emplois, et également l’approfondissement des relations commerciales et la facilitation des déplacements pour des groupes sociaux donnés.

Le rôle de la présidence polonaise sera cependant de faire en sorte que l’Europe n’oublie pas ses voisins orientaux. La présidence polonaise souhaite que progressent, dans le cadre du Partenariat oriental, la conclusion d’accords d’association et la création d‘espaces de libre-échange (il s’agit notamment de finaliser ou tout au moins d’effectuer des progrès substantiels dans  les pourparlers avec l’Ukraine et la Moldavie); La présidence polonaise souhaite aussi progresser dans les négociations sur la libéralisation de la politique des visas. Nous espérons que des décisions politiques fondamentales en ce sens seront prises lors du Sommet du Partenariat oriental de septembre avec la participation des chefs d’État et de gouvernement des partenaires et de tous les États membres. L’Union a par ailleurs pour but d’encourager la Biélorussie à coopérer avec l’Occident à condition que ce pays respecte les règles démocratiques et les droits de l’homme fondamentaux.

La Pologne souhaite réaliser lors de sa présidence des progrès dans la concrétisation de l’élargissement. Un des objectifs majeurs de la présidence polonaise du Conseil de l’UE sera de finaliser les négociations d’adhésion avec la Croatie et de signer le traité d’adhésion. Nous mettrons aussi à profit toute occasion de poursuivre les négociations d’adhésion avecla Turquie. Nousprendrons soin de faire avancer les négociations d’adhésion avec l’Islande et nous encouragerons les aspirations européennes des États des Balkans occidentaux.

Le gouvernement espère également qu’il sera possible, lors de la présidence, d’établir de nouveaux cadres de coopération entre l’UE etla Russie. Ilconvient de soutenir les initiatives visant à signer un nouvel accord avec la Russie et de développer le partenariat UE-Russie pour la modernisation.

En ce qui concerne la politique commerciale commune, il sera essentiel de finaliser le présent cycle de négociations commerciales multilatérales dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce (cycle de Doha). Outre des avancées vers la libéralisation du commerce, les discussions porteront, entre autres, sur les subventions à l’agriculture, le droit des brevets, les régulations antidumping et la protection de la propriété intellectuelle.

Read Full Post »

Just 100% addicted

Read Full Post »

(part 1)

Remarks of President Barack Obama

Hradčany Square
Prague, Czech Republic
April 5, 2009

Thank you for this wonderful welcome. Thank you to the people of Prague. And thank you to the people of the Czech Republic. Today, I am proud to stand here with you in the middle of this great city, in the center of Europe. And – to paraphrase one my predecessors – I am also proud to be the man who brought Michelle Obama to Prague.

I have learned over many years to appreciate the good company and good humor of the Czech people in my hometown of Chicago. Behind me is a statue of a hero of the Czech people – Tomas Masaryk. In 1918, after America had pledged its support for Czech independence, Masaryk spoke to a crowd in Chicago that was estimated to be over 100,000. I don’t think I can match Masaryk’s record, but I’m honored to follow his footsteps from Chicago to Prague.

For over a thousand years, Prague has set itself apart from any other city in any other place. You have known war and peace. You have seen empires rise and fall. You have led revolutions in the arts and science, in politics and poetry. Through it all, the people of Prague have insisted on pursuing their own path, and defining their own destiny. And this city – this Golden City which is both ancient and youthful – stands as a living monument to your unconquerable spirit.

When I was born, the world was divided, and our nations were faced with very different circumstances. Few people would have predicted that someone like me would one day become an American President. Few people would have predicted that an American President would one day be permitted to speak to an audience like this in Prague. And few would have imagined that the Czech Republic would become a free nation, a member of NATO, and a leader of a united Europe. Those ideas would have been dismissed as dreams.

We are here today because enough people ignored the voices who told them that the world could not change.

We are here today because of the courage of those who stood up – and took risks – to say that freedom is a right for all people, no matter what side of a wall they live on, and no matter what they look like.

We are here today because of the Prague Spring – because the simple and principled pursuit of liberty and opportunity shamed those who relied on the power of tanks and arms to put down the will of the people.

We are here today because twenty years ago, the people of this city took to the streets to claim the promise of a new day, and the fundamental human rights that had been denied to them for far too long. Sametová revoluce – the Velvet Revolution taught us many things. It showed us that peaceful protest could shake the foundation of an empire, and expose the emptiness of an ideology. It showed us that small countries can play a pivotal role in world events, and that young people can lead the way in overcoming old conflicts. And it proved that moral leadership is more powerful than any weapon.

That is why I am speaking to you in the center of a Europe that is peaceful, united and free – because ordinary people believed that divisions could be bridged; that walls could come down; and that peace could prevail.

We are here today because Americans and Czechs believed against all odds that today could be possible.

La suite

obama-prag

Read Full Post »

logo-seul-fonds-transparent

Après avoir mis en avant la marque de ma Sister, Les Trésors de Mandarine, une mise à jour de la fashion attitude s’impose pour les lectrices de ce blog !

CB, what’s that ?

Un appareil émetteur-récepteur ? Une Carte Bancaire ? Une publication spécialisée dans le domaine de la com ?

Oui… mais c’est surtout la nouvelle marque créée par Barbara Catillon, jeune créatrice talentueuse.

Site esthétique, communication web 2.0 et mises en ligne régulières de nouveaux modèles, avec une philosophie que Barbara Catillon décrit ainsi : « contraste dynamique entre élégance épurée et fraîcheur pétillante, entre neutralité retenue et intensité éclatante ».

Pour tout renseignement sur la marque, les modèles & co : contact@barbaracatillon.com

Un aperçu de son talent :

barbara

Read Full Post »

Agency: Duval Guillaume Brussels
Production Company: Creative Conspiracy

Read Full Post »

Coup de coeur pour le nouveau spot publicitaire d’Audi, « Urban Carving », aux sensations 100% quattro.

Vingt-neuf ans après avoir introduit la technologie quattro, Audi reprend la parole sur une de ses technologies phares en mettant en avant les sensations quattro : dynamisme, agilité et stabilité directionnelle. Pour la première fois sur route, il procure la même sensation de conduite au volant d’une Audi que sur des skis paraboliques.

Innovation technologique signée Audi, la transmission quattro incarne les symboles de sportivité et de sécurité du monde automobile. Ce système exclusif Audi transmet la puissance du moteur aux quatre roues du véhicule, ce qui permet au conducteur de garder le contrôle et d’effectuer un voyage en toute sécurité. S’inscrivant dans une longue tradition de films quattro , le nouveau spot publicitaire « Urban Carving », réalisé par Daniel Kleinman, met en scène un skieur effectuant une descente fascinante d’un skieur au travers des rues de San Francisco, du jamais vu sur l’asphalte !

Slaloms, sauts spectaculaires et dépassements avec une maîtrise sans égale, que seule la fiabilité du quattro permet. Un film spectaculaire autour de la thématique des sports d’hiver et de la glisse qui raisonne avec l’engagement de Audi quattro en tant que partenaire des Championnats du Monde de Ski.

Le film quattro sera diffusé en format 30 secondes à la télévision dès le 8 février et en 45 secondes au cinéma dès le 11 février. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est vraiment réussie.

Source : annonces-automobile.com

urban-carving-audi-quattro

Read Full Post »

Older Posts »