Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘BMW-ConnectedDrive réalité augmentée’

Salon de Genève, 2011

Smoking 007 et voiture du futur au menu…

Avec le concept Vision ConnectedDrive, BMW met l’accent sur l’interaction entre le conducteur et son véhicule. Après l’écologie, la communication serait-elle le prochain axe de développement choisi par les constructeurs ?

Le peintre et architecte autrichien Friedensreich Hundertwasser estimait que l’homme avait cinq peaux : son épiderme, ses vêtements, sa maison, son environnement social et l’environnement planétaire. Les ingénieurs ergonomes et designers BMW semblent s’être inspirés de cette philosophie pour le concept Vision ConnectedDrive. L’interaction avec son conducteur est séparée en trois strates liant les systèmes embarqués, du plus proche du conducteur au plus éloigné.

La première strate concerne la sécurité et tous les éléments directement utiles à la conduite. Les instruments impliqués dans ce premier volet affichent les informations de vitesse, de consommation de carburant et la navigation routière via l’affichage tête haute à trois dimensions. Les alertes sont également transmises par ce biais. Le système de navigation peut quant à lui être synchronisé avec un smartphone : la Vision ConnectedDrive reconnaîtra alors les rendez-vous de l’agenda et proposera d’elle-même de programmer la destination. Le design intérieur symbolise cette première strate par un ruban entourant le conducteur, éclairé en orange foncé.

La deuxième strate concerne le divertissement et l’interaction entre le conducteur et le passager. Stylistiquement symbolisée par un ruban éclairé de bleu traversant l’habitacle, elle utilise principalement le Passenger Information Display, écran situé devant le passager. Sur cette interface peuvent s’afficher diverses informations sur les lieux traversés : architecture, histoire, exposition en cours dans les musées rencontrés, etc.. Libre au passager de sélectionner les informations qu’il souhaite consulter. Celles-ci seront alimentées en direct via internet. Le système va plus loin, proposant de réserver une place pour un concert, d’écouter la musique diffusée dans un bar à la mode devant lequel on passe ou bien encore de réserver une place dans un restaurant à proximité du point de destination.

La troisième strate concerne le lien entre le véhicule et son environnement. Ainsi, si un ou plusieurs feux tricolores sont en panne sur le parcours prévu par la navigation, la Vision ConnectedDrive en informera son conducteur. Mieux, elle dialoguera avec les autres véhicules approchant du carrefour, et relaiera l’information sur l’affichage tête haute. Le conducteur pourra ainsi réagir en conséquence par un freinage ou un évitement. Idem si un véhicule sort de son stationnement de manière intempestive : une alerte apparaîtra en même temps qu’un léger coup de frein. Si un évitement est possible, des flèches apparaîtront en réalité augmentée sur l’affichage tête haute 3D, comme un guide pour le conducteur. Cette strate impliquant le véhicule entier, c’est la carrosserie qui la symbolise, par un jeu de lumière verte qui souligne les contours de la voiture.

A première vue, la carrosserie apparaît conforme aux codes du genre du roadster classique. Typique des dernières recherches stylistiques de la marque, elle met en scène un double haricot surdimensionné ainsi que des lignes sculptées, rappelant les formes mathématiques tridimensionnelles. L’hommage au passé n’est toutefois jamais loin : les portes s’escamotent dans la carrosserie comme sur feu le roadster Z1.

BMW ne donne aucune information quant à la motorisation de la Vision ConnectedDrive. Là n’est pas l’essentiel. Ce concept explore de nouvelles pistes, annonçant la connectivité de l’automobile de demain, déjà explorée par BMW depuis longtemps. Après la sécurité dans les années 1990 et l’écologie dans les années 2000, ceci pourrait bien devenir le principal axe de recherche des constructeurs pour les années 2010. Des automobiles plus proches de leurs utilisateurs ? C’est sans aucun doute vrai pour cette BMW à la conception proche de la philosophie humaniste d’Hundertwasser.

source challenge.fr

Read Full Post »